Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Paroisse Des Roches

  • : Le blog de paroisse-des-roches
  • : Blog de la Communauté Chrétienne des villages de Briod, Crançot, Mirebel, Verges et Vevy, sur le Premier Plateau du Jura français.
  • Contact

    Affiche_entree_gratuite.jpg   

 

1413.23 euros

POUR LES ENFANTS DU BANGLADESH...

Nous avons porté le chèque

à Frère Jean-Jacques à Taizé

le dimanche 7 septembre.

    Merci à tous !

 

 

le-groupe.jpg

SORTIE NATURE DU 22.06.2014 dans les bois de Crançot,

avec notre guide Emmanuel,

pour être solidaire des générations futures...

(photo J.Fabry)

Recherche

Christ est ressuscité : Alleluia !

 

photo-1.JPG

 

photo David DOLE - veillée pascale 2014.

Merci à ceux qui ont préparé

les célébrations de la Semaine Sainte et de Pâques !  

"Dieu seul est Dieu.

L'autre, c'est ton frère.

Ta vie, c'est plus loin..."

                 

credo de notre ancien curé,

le père Norbert MEYNET.

Ecoutez RCF,

radio chrétienne,

sur 106.5 FM !

 

Pour faire passer un message :

Françoise COMPAGNON 03 84 43 12 37

 

Chaque vendredi à 8h30 :

billet de Mgr JORDY 

L'EAP

  L'équipe d'animation paroissiale vous souhaite une bonne et sainte année 2014

Joëlle FABRY, déléguée paroissiale  

Martine PINASCO, pôle liturgie

Claude DOLE, pôle économique

Père Raymond MONNOYEUR

PèreJean-Claude BLANC  

PERMANENCE :

mercredi 14 à 15h   Tel: 03 84 48 25 79     

image

100 6538

16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 02:55
   
 

 A la rencontre des partenaires du CCFD au Brésil  

 
       Dans le cadre de l’Education au Développement, deuxième mission du CCFD-terre solidaire, tous les quatre ans la région de Bourgogne et Franche-Comté envoie une vingtaine de bénévoles en immersion.  L’immersion consiste à aller à la rencontre des partenaires du CCFD dans leur pays, sur le terrain, là où ils luttent pour leurs conditions de vie, pour leur développement.
       Cette année encore, deux personnes par diocèse sont parties rejoindre des partenaires du Brésil pour deux semaines. Pour le Jura, c’est Bérénice Schouwey et moi-même qui avons représenté le diocèse. En région nous travaillons depuis quatre ans sur le thème de la souveraineté alimentaire, décliné sous l’angle de l’accès à la terre pour une agriculture familiale. C’est donc sur ce thème que nous avons rencontré des partenaires brésiliens, ceux qui luttent pour accéder à une terre afin de nourrir leur famille.
Bresil-07-.JPG
Enfants de paysans sans terre 
    Le Brésil est immense ; c’est un pays émergent, la 7ème puissance économique mondiale,  et pourtant 40 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Il a d’immenses surfaces de terres cultivables non distribuées (100 millions d’ha) et pourtant 14 millions de familles sont sans terre. C’est aussi le pays des grandes inégalités.
      Nous avons vécu pendant quelques jours auprès des paysans sans Terre du côté de Sao Paulo : il est difficile de décrire les conditions dans lesquelles vivent ces familles dans des acampamentos (terres occupées). Le combat est rude mais la solidarité est la règle, et le Mouvement des Sans Terre, partenaire du CCFD est très bien organisé. C’est ainsi qu’on voit des paysans relever la tête, vivre dignement, libres, autosuffisants, et sortir définitivement de la misère. Mais ce combat est loin d’être terminé ; il y a tant de familles en attente d’une terre.
      Elles sont dans les favelas autour des villes, ou même dans des campements « d’occupation » sans les commodités les plus élémentaires. C’est ce qu’on a vu avec la rencontre d’un second partenaire travaillant dans le Nordeste auprès de personnes sans logement, le MNLM-PB. Les militants de cette association nous ont profondément impressionnés, leur engagement pour les autres est total, avec si peu de moyens, mais tant de détermination. Et même si la lutte est rude et le combat inégal, leur travail porte ses fruits : des pauvres finissent par accéder au logement.
      On a encore rencontré d’autres partenaires ; tous, bien entendu, comme c’est la règle au CCFD, développent et conduisent eux-mêmes leurs projets de développement, et ça marche !  
      Il y a vraiment de l’espoir à avoir, c’est un encouragement à notre propre engagement.
      Et vous,  si vous avez le souci de partager vos richesses financières, sachez qu’au CCFD des partenaires en ont besoin pour  être acteurs de leur propre développement et sortir de la misère, et que cet argent va directement au but « lutter contre la faim et pour le développement ».
Marie-Anne CHALUMEAUX  

Partager cet article

Repost 0
Published by paroisse-des-roches
commenter cet article

commentaires